Safe Sex ? Oui, mais entre femmes (1/3)

Une légende existe : le sexe entre femmes est safe par définition…

Le safe sex est un sujet bien connu des relations entre homme et femme et des relations entre hommes. Par contre, pour les relations entre femmes, il en est tout autre, au point qu’une légende existe : le sexe entre femmes est safe par définition.

Rien n’est plus faux.

Dans cette partie, je vais vous expliquer ce qu’est et/ou peut être le sexe entre femmes, mais aussi pourquoi est-ce que ce sujet est important, que ce soit dans vos récits ou dans la vraie vie.

Dans la deuxième partie, j’aborderai les méthodes de safe sex entre femmes les plus connues et dans la troisième, celles dont je suis prête à prendre le pari que vous n’avez jamais entendu parler…

Définition rapide

Quand je dis « entre femmes », il faut plutôt comprendre « entre individus ayant des vulves ».  Personne n’a à être réduit à ses organes, donc à défaut d’une meilleure expression…

Néanmoins pour rappel :

  • dans le cas de rapports entre femmes transgenres non opérées, le safe sex est le même qu’entre hommes,
  • dans le cas de rapports entre une femme cisgenre et une femme transgenre non-opérée, le safe sex est le même entre un couple hétérosexuel,
  • des femmes ayant des rapports sexuels entre elles peuvent se définir comme bi, pan, … et ne sont donc pas uniquement lesbiennes.

Mais pourquoi est-ce important le safe sex entre femmes ?

Personne n’en parle. Je suis certaine qu’on ne vous a jamais présenté autre chose que les infâmes dangers de la grossesse et des vilaines IST/MST  (dont le VIH) que les mâles transmettent à leur conjoint, dans le cadre des séances d’éducation sexuelle – si vous en avez eues – au collège et lycée. Tout cela, alors même que la cyprine – ce que mon correcteur automatique corrige en « caprine » et que vos charmants petits camarades de collège avaient dû rebaptiser « la mouille » – mais aussi le sang – des règles, mais pas que ! – sont des vecteurs de transmission des IST/MST.

Si vous prenez le temps de regarder un peu les sources, vous verrez qu’au final, il y a assez peu de sources françaises ou de grandes associations comme AIDES. En réalité, c’est un non-sujet en France et un vrai problème pour les FSF (Femmes ayant des rapports sexuels avec des Femmes).

Cette méconnaissance donne comme unique résultat : des prises de risques. Cela concerne en réalité l’ensemble des conjoints et conjointes des femmes, c’est-à-dire aussi bien les relations lesbiennes que les relations hétérosexuelles.

La suite au prochain numéro dans trois semaines.

Partie 1 : Le safe sex entre femmes : qu’est-ce donc et pourquoi ?
Partie 2 : Le safe sex entre femmes en application : les options les plus connues.
Partie 3 : Le safe sex entre femmes en application : les options les plus méconnues.


Sources


Camille Miko, autrice et rédactrice en chef du fanzine Pandora


A lire aussi :

De toute façon les gens savent bien faire la différence entre un livre et la vraie vie – 1/3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s